PHOTO-ACCUEIL_BLOG_HOPITAL
Enfant, Humeur

L’accueil et hospitalisation chez l’enfant (opération des végétations)

Hier Clarence a été opéré des végétations, une adénoïdectomie. Une petite opération classique, qui n’en stresse pas moins les parents et les tous-petits ! Et puis il y a une anesthésie générale ce qui n’est jamais sans risque, c’est bien pour ça qu’on signe des tonnes de papiers !

Camille avait été opéré pour la même chose quand il avait 1 an 1/2. Là Clarence à 2 ans 1/2, et comme j’avais oublié les différentes étapes et que vous êtes quelqu’uns à m’avoir demandé comment ça se passait, je vais vous écrire ici le déroulement de la journée, ça pourra vous aider à appréhender plus sereinement une opération future si cela se présente et voir comment se passe l’accueil de l’enfant à l’hôpital.

L’OPERATION
Pour faire rapide car je ne suis pas médecin mais je vais vous le dire comme lui me l’a dit : Les végétations sont des sortes de grappes de raisin qui poussent tout an fond du nez et se multiplient avec le temps. En fait l’opération consiste à les gratter pour les retirer car elles sont responsables de pas mal de souci ORL, bronchites, otites, angines, ronflements… Voilà c’est dégueu je sais ! Par contre j’ai appris que l’âge adulte on ne pouvait pas se faire opérer de végétations car elles disparaissaient.

LA CONSULTATION D’ANESTHESIE
Avant de se faire opérer, il faut consulter un anesthésiste, dans les 10 jours avant le jour de l’opération. Le nôtre était dans la clinique où il a été opéré. Elle a posé des questions sur les allergies, pris la tension. En gros ça a duré 10 minutes. Elle n’a pas prescrit de bilan sanguin pour déterminer le groupe. Certains le font d’autres non. Elle nous dit que Clarence sera endormi au masque et non par absorption de médicament.

LA VEILLE DE L’OPERATION
Ensuite la veille de l’opération on a été appelé pour nous prévenir de l’heure. C’est pas vraiment pratique, on a su que vers 16h qu’il fallait y aller pour 6h45 le lendemain ! Autant dire que tous nos plans pour déposer le grand à l’école étaient morts ! On a dû le laisser la veille au soir chez sa tante pour toute la journée et rater l’école à cause de la distance et des bouchons ! J’allais pas la forcer à faire 1h de route le matin à 8h pour le déposer 1/2 journée en classe. Et tout cas 6h45 sur place ça pique !

LE MATIN DE L’OPERATION
On a décidé de prendre le bus pour éviter de payer le parcmètre ! La clinique c’est celle de Sainte-Barbe en plein centre ville de Strasbourg.

6H40 ARRIVEE A L’HOPITAL
On est arrivés pour 6h40, passés au secrétariat vérifier qu’on avait bien signé les 10 papiers, qu’on avait d’ailleurs pas tous signés^^, faire un papier “enfant malade” et un papier pour manquer la crèche sans payer ! On lui a passé un bracelet avec ses infos personnelles.
On a été voir un infirmier qui a repris les constantes, nous a mis dans une salle pour l’accueil de l’enfant à l’hôpital avec la TV et des dessins animés et un lit à barreaux. Il a fallu lui passer une blouse immonde 😉 et à partir du moment là il n’a pas vraiment apprécié et à pleuré mais a été calmé avec un câlin ! Ensuite l’infirmier est revenu avec du Doliprane et un médicament pour le calmer et l’assommer un peu en vue de l’anesthésie. Le médicament l’avait rendu calme mais pas non plus assommé vraiment de ouf !
L’infirmier lui a apporté le masque avec lequel il allait devoir respirer pour lui montrer comment c’était et lui proposer de le colorier dedans avec des feutres qui avaient des odeur spéciales. Apparement l’odeur naturelle du masque n’est pas terrible ! Ça l’a amusé 2/3 minutes c’est déjà pas mal.

7h35 – DEPART POUR LE BLOC
L’anesthésiste est venue pour le chercher. Forcément quand il l’a vue arriver il a pleuré, mais elle a été vraiment très gentille avec lui. Au lieu de le mettre dans le lit et remonter les barreaux, elle l’a porté et gardé dans les bras pour aller jusqu’au bloc. J’ai pas fait la fière, je suis restée “digne” jusqu’à ce qu’il parte pour ne pas l’angoisser encore plus et puis il y avait mon mari et je voulais pas trop pleuré ! Mais bon j’ai pleuré genre 2 secondes, le temps que le stress s’évacue ! Puis après on nous a dit qu’on pouvait aller boire un café environ une bonne 1/2h, revenir pour 8h15. Ce qu’on est allé faire ! J’avoue que là je m’en suis pas trop fait. Après j’essaie de ne pas imaginer comme ça a dû se passer, le temps de l’endormir, le masque, le stress, le personnel tout autour de lui ! M’étant faite opérée et anesthésiée il y a 3 ans environ c’est encore frais dans ma tête et je me rappelle avoir eu un gros coup des stress dans la salle d’opération et avoir voulu me barrer 😉 Bon après ils m’ont vite endormie, donc ça allait ! Le réveil c’était pas agréable par contre, alors je sais pas comment ça s’est passé pour lui mais bon voilà forcément ça l’a angoissé et il a pleuré (vu comme il pleurait quand on nous l’a remonté ! Il devait en avoir marre le personnel, ah ah !!). On est revenu vers 8h30 mais il n’est pas remonté avant 9h20.

9H30 – LE RETOUR
Il avait l’air assez en forme au retour du bloc.
Il devait attendre 1h avant de boire et 1h130 avant de manger de la glace. Il est resté dans nos bras à tour de rôle, il a regardé quelques dessins animés, il a regardé les trams passer dehors. Il alternait entre micro-siestes et moments bien éveillés ! On devait attendre le passage du docteur avant de pouvoir partir.

11h30 – LE PASSAGE DU DOCTEUR
Il vérifie que tout va bien, nous parle un peu de l’opération, nous dit qu’on a bien fait de la faire, que ses végétations étaient énormes et que ça le gênait forcément.
Pour les suites de l’opération aucune contre-indications. Il peut manger, boire, jouer, faire ce qu’il veut normalement et même retourner à la crèche le lendemain s’il se sent bien. Le Doliprane n’est pas obligatoire sauf s’il se plaint ce qui n’a pas été le cas pour l’instant.
Apparement une poussée de fièvre est normale dans les 48h mais pas obligatoire et au delà de 48h il faut consulter. Ensuite on doit reprendre rendez-vous pour dans 1 mois 1/2 pour faire un contrôle.

12H15 – LE DEPART
A midi l’infirmière vient pour retirer la perfusion. En fait elle a été posée mais n’a pas servi, c’est en cas d’urgence. On a vu qu’il avait été piqué à plusieurs endroits, dur de trouver les veines chez les tout-petits ! Une fois sur la main, une fois au pied et dans le bras. Bon j’espère pour lui qu’il dormait déjà !
A 12h15 on est partis ! Il a mangé le midi sans souci, ensuite il a fait une sieste de 2 bonnes heures. Tout est rentré dans l’ordre !

Hopital Clarence

CONCLUSION

Le personnel de la clinique a été vraiment très agréable. Posé, calme, répondant aux questions, attentionné avec Clarence, disponible ! C’est assez rare pour être mentionné, du coup je confirme encore une fois que le privé est vraiment différent du public.
Pour son bras on était dans le public, une catastrophe, ops a été baladés, sans réponse, sans nous parler, nous rassurer. Pour mon premier accouchement dans le public une horreur, pour le second en clinique privée et c’était le jour et la nuit. Dorénavant, je privilégierai le privé c’est sûr ! Après je ne critique pas les personnes en soi, mais les timings à tenir, le travail à la chaîne, le fait de traiter les patients sans humanité c’est dur et traumatisant.

En tout cas on et vraiment très contents d’avoir été bien accompagnés par la clinique et notre médecin ORL. Maintenant il y a plus qu’à espérer que ça va l’aide à mieux dormir !

Et toi, des expériences à partager ?




signature mathilde chamallow addict
Article précédent Article suivant

Tu pourrais aussi aimer lire

3 Commentaires

  • Répondre Jenny à

    C’est chouette d’avoir des retours positifs comme ça ! 🙂

    • Répondre Mathilde Cherry Fizz à

      De rien 😉 On était vraiment ravis !

  • Répondre ManueB à

    tout c’est bien passé !!!
    c’est un moment stressant pour eux et pour les parents ! Eglantine a été opérée trois fois en moins d’un an, quel stress même si elle était grande !!! Elle a eu une super chirurgienne !
    ouf tout est passé !

    biz
    manue 🙂

  • Laisse une réponse