Divers, Humeur, Lifestyle

LEGO, ça va casser des briques !

Ce soir j’ai voulu surfer sur le site LEGO pour trouver des modèles en vu de l’anniversaire de mon fils. 
Je surfe, je surfe et je trouve super parce qu’ils ont des tas de rubriques et des accessoires de maison comme quand j’étais petite et que ma mère m’avait offert une serviette de toilette et un mug LEGO de la mer. 
Et là en lisant les rubriques je lis dans CATEGORIES 
– accessoires pour la maison
– articles de saison
– filles
– stockage
– porte-clé
Rien ne vous surprend ? Les filles ont le droit à une rubrique, tout comme les portes-clé ! C’est trop d’honneur. 
Alors oui j’atterris, j’ai au moins un an de retard, mais je n’avais jamais été sur le site LEGO SHOP. 
Ce que je veux mettre en avant c’est que sur le site de LEGO les filles sont apparentées à des objets. Et c’est ça qui me gène. Pas que des LEGO filles existent.
Soit on différencie comme sur les sites tels que la Redoute, soit on ne précise rien.
Sur les sites de ventes diverses on retrouve les catégories HOMMES – FEMMES – ENFANTS –  JOUETS – CUISINE… C’est dans les thèmes qu’on aurait dû trouver la collection filles. 
Ca tombe à point nommé paie t-on aussi plus cher les LEGO filles ? Apparemment pas sur le site LEGO, ouf. #womantax
Que LEGO ait eu envie de diversifier son offre pour élargir sa cible ne me pose pas de soucis. Je pense que petite si j’avais eu le choix entre le camion de pompier et le centre équestre, il aurait été vite fait ! Hors des LEGO j’en ai eu des tas, les sous-marin, le far west, les châteaux et je ne m’en portais pas plus mal.
Alors oui aussi n’avoir que des LEGO hommes c’était pas top non plus. En même temps y’avait pas d’enfant du coup les parents n’avaient pas à nous expliquer comment deux messieurs LEGO avaient pu faire un enfant 😉 
On peut aussi trouver dingue que les gens de chez LEGO aient mis 63 ans (1949 – 2012) à créer des LEGO pour filles ! 

Si la marque a choisi de créer une collection spécifique aux petites filles, c’est en partie car qu’elle a dû s’adapter aux attentes de ses consommateurs. « La société reste très sensible à le sexualisation », déclare Elisabeth Tissier-Desbordes, professeure de marketing à l’ESCP Europe. Les parents et les grands-parents, qui achètent les jouets, sont pétris de contradiction et aiment souvent perpétuer les stéréotypes », ajoute-t-elle. Pour cette experte, les enfants sont, de ce fait, demandeurs de jeux très différenciés : « Le jouet est rarement individuel, il s’utilise souvent dans le groupe, les enfants ont collectivement tendance à aller dans le stéréotype ». (3)

Saletés de vieux et leurs stéréotypes^^ qui font des enfants des moutons !
Et puis tiens prends encore ça ; 
Avec cette gamme de jeu, la marque s’adresse exclusivement aux filles via un slogan clair : « 100% lego 100% pour les filles » ; cependant, il est possible que certains garçons soient eux aussi attirés par ces jouets. Le clivage des goûts entre les enfants doit être considéré avec prudence.

Ca fonctionne dans les deux sens, je ne suis pas sexiste envers les hommes, mais franchement les garçons n’ont pas le droit d’y toucher ? Ils n’ont pas eu une maman ? Ils sont nés comment ? J’ai juste envie de dire foutons la paix aux gamins, ok il y a des garçons, des filles, mais est-ce que c’est leurs jouets qui vont déterminer ce qu’ils sont ou serons vraiment ? J’en doute !
Cet article est une mine d’or : Créer un modèle uniquement pour les filles sur le thème de la maison, espérons qu’ils avaient pensé à l’aspirateur (quoi je suis sexiste ?^^) !
” Cibler les filles : un exercice périlleux pour Lego : Abandonnant la valorisation du caractère mixte de son offre, Lego choisira par la suite, de produire un gender marketing à l’extrême. En 1970, la marque lance une gamme de Lego sur le thème de la « maison », qui ne rencontrera pas le succès attendu, puis en 1979, une offre de bijoux en lego à confectionner soi-même est initiée : Scala. “
Voilà voilà cet article reprend ce que j’ai écrit, j’avais même pas vu.
” Résultat d’une histoire de marque valorisant le masculin au féminin, le « e-shop » de Lego est révélateur de l’exclusion, encore actuelle, des filles de l’univers Lego. En page d’accueil les figurines masculines priment alors que les « filles » sont intégrées en sous-catégorie de l’offre, au même niveau que les « Coffret Cadeaux » ou les « Exclusivités » “
Si ça vous intéresse lisez cet article en entier il est vraiment bien rédigé ! 
En tout cas je n’apprécie pas la différenciation des genres en sens unique. Soit on met une rubrique pour chaque soit on n’en met pas. 
signature mathilde chamallow addict
Article précédent Article suivant

Tu pourrais aussi aimer lire

Pas de commentaire

Laisse une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.