Divers, Humeur, Lifestyle

Parfois j’ai peur…

Il m’arrive parfois de penser à des choses moins marrantes, moins sympa que d’habitude ! Ayant naturellement un penchant pour la déconne, ça me plombe bien le moral. 
Je me suis demandé à qui je pouvais en parler. La psy que j’avais vu quand Camille était petit ? En parler avec ma mère ? Elle est toujours de très bon conseil. En parler avec mon chéri, c’est aussi mon meilleur ami alors il comprendrait.
Mais en fait aucun de ceux là ne me semble convenir. Parce que le sujet est tellement déprimant que je ne pourrai même pas en parler de vive-voix (une vraie madeleine je vous dis !). Le moyen qu’il me reste c’est donc d’écrire. Alors j’écris dans l’idée de publier sur le blog, mais je ne sais pas si je vais vraiment le publier. j’ai peut-être juste besoin de voir et de sortir les mots pour que ça aille mieux. 
Il m’arrive par moment de penser à des choses graves, du type et si je perdais mon fils ? Parce que depuis qu’il est né c’est uniquement avec lui que ça me fait cet effet. Avant qu’il naisse c’était mon chéri, avant d’avoir un chéri c’était mes parents… Je me suis donc dit qu’il fallait que je vois plus loin. Pourquoi cette peur ? Est-ce la même que la peur de perdre ses parents ? De perdre son mari ? Je ne sais pas trop, car j’ai l’impression que celle de perdre son enfant n’est pas surmontable. Dans le sens ou ce n’est pas logique. Les plus âgés partent avant. 
J’ai eu la chance de ne pas être allée à un seul enterrement de ma vie. A 29 ans c’est pas mal car cela veut dire que je n’ai pas perdu d’être cher. J’ai juste le souvenir de mon arrière grand-mère mais j’étais beaucoup trop jeune et je n’y suis pas allée. Alors du coup cet inconnu m’angoisse aussi. 
Alors voilà quand j’entends aux informations des drames avec des enfants, j’imagine les détails, je vois la scène et c’est horrible. Et du coup je ne peux pas m’empêcher de tourner la situation avec ma famille. Je me dis n’y pense pas, et hop j’y pense encore plus !
Alors j’imagine que bien sûr il est normal d’avoir peur de perdre un être cher, son enfant, son mini-nous, la moitié qui nous fait vivre. Mais je me demande dans mon cas si cette peur n’est pas plutôt dans le fait que mon fils grandi. Et que dans notre relation fusionnelle (si si c’est les médecins qui l’ont dit !) et bien c’est surtout le fait qu’il grandisse qui serait représenté dans mes pensées ? Je suis pas psy, mais je sais très bien que penser au pire ne l’évite pas. Que ça ne sert à rien de s’imaginer des horribles choses, que ça ne protège pas plus, pas moins. Je suis assez rationnelle et donc je n’ai pas envie non plus de m’inventer une psychose. Car toutes les mamans (parents) doivent être dans le même cas.
Du coup voilà mon auto-analyse. 
Nos enfants grandissent un peu tous les jours, mais comme nous les voyons quotidiennement, nous ne pouvons pas nous en rendre compte tout de suite. Mais comme le temps passe vite, par moment ils me parait si grand. Il se débrouille seul, veut être sans ses parents par moment (mais ne fait pas le malin le soir au lit en quémandant des tonnes de bisous !). C’est plein de petits gestes au quotidien qui mettent de doigt dessus. Des habits trop petits, des actions de “grands”, des expressions d’adultes qui sonnent bizarrement dans leurs bouches. Alors je pense que c’est normal tout ça. Que ça doit être une phase, un passage et j’espère que ça passe vite quand même !
Je sais pas encore si j’ai envie d’en parler de vive-voix avec quelqu’un mais en tout cas j’aimerais vraiment beaucoup avoir votre ressenti et savoir que je ne suis pas seule ! Et aussi si des papas passent par là, ça fait pareil ou c’est que les filles qui stressent tout le temps ? 

Tiens ça a peut-être à voir avec l’approche de mes 30 ans, des psys dans la salle ?

signature mathilde chamallow addict
Article précédent Article suivant

Tu pourrais aussi aimer lire

2 Commentaires

  • Répondre sophie-mum à

    j'approceh de 30 ans et je serais seule jai ma fille mais c'est tout. la 30n me fait peur.
    Mais je relativise.
    Des enterrement j'en ai fait 3; mon arrière grand mère j'étais en 3eme, ma mère j'avais 22 ans et la grand mere de mon ex-mari là j'étais plus vieille loool. C'est pas simple ces cérémonies mais ca aide a faire le deuil

    • Répondre Macherryfizzwp à

      Oui c'est sûr que j'ai de la chance de ne pas être passée par la… mais c'est juste que ça viendra plus tard. Tu fêtes pas tes 30 ans ?
      +++

    Laisse une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.