Famille, Humeur

Si, moi j’ai peur !

Faut écrire, faut pas écrire, dessiner, pas dessiner… Peu importe ! Je fais ce que je sens nécessaire.Depuis deux jours je continue à vivre, je ne suis pas touchée directement par ce drame, je vis comme avant avec une boule au ventre le soir mais avec d’autres pensées le matin, puis ça me revient en tête, j’y repense, bon c’était vraiment pas juste un cauchemar…

Nous on a de la chance on n’a rien mais quand j’entends direqu’il ne faut pas avoir peur, bien si moi j’ai peur ! J’ai peur pour mes proches, amis, famille, mes enfants !
J’ai peur d’être tranquillement en train de me balader et que des tarés arrivent et abattent les gens l’air de rien, comme si nous n’étions pas de êtres humains, j’ai peur de perdre un être cher, ou plus.
Donc si j’ai peur et oui je vais changer mon comportement.
Libre à chacun de préférer vivre comme si de rien n’était pour montrer que le terrorisme ne leur fait pas peur et ne vaincra pas, pour ma part il me fait peur !
Je ne vais pas attendre qu’un malheur arrive pour prendre des précautions. Certes la peur n’évite pas le danger mais si je peux je vais éviter certains comportements à risque.
On dit que l’amour est plus fort que la haine, qu’il vaincra, que les gens se relèvent toujours, mais concrètement on parle d’un comportement général !
Ces gens qui ont perdu des proches, des enfants, des parents, vous pensez vraiment qu’ils vont vous dire qu’il faut aller de l’avant, qu’il faut être forts ? Si ça m’arrivait, vous croyez que j’ai envie de vous dire qu’il faut continuer à vivre ? Concrètement j’imagine même pas la souffrance qu’ils vivent, la violence, on n’est pas prêt à affronter ça ! Rien que de penser qu’il pourrait arriver quelque chose à mes enfants ça me fait pleurer et mon coeur se serre comme une éponge qu’on essore de toutes ses forces !
Ces drames rendent tellement triste, alors aller de l’avant, penser qu’on vaincra, qu’on est plus forts, mais plus forts que quoi ? Au nom de la liberté on est plus fort ? Ces familles n’ont plus leurs enfants, leurs proches, moi je pense à eux, à leur profonde tristesse, leur détresse et je me dis que j’ai raison d’avoir peur. Face à une kalach on est rien !
Je vais continuer à prendre des précautions pour éviter les situations à risque. Alors oui, peut-être qu’il pourra arriver quelque chose dans une situation courante, genre se faire renverser par une voiture, tomber malade, certes, mais tant que je le pourrai je ferai tout pour éviter des situations risquées à ma famille et je protégerai les gens que j’aime parce que je n’ai plus confiance, je ne pense pas que nous soyons à l’abri.
Bien sûr je ne vais pas me lever en pensant tous les jours qu’il peut arriver quelque chose, même si c’est possible, mais je risque de me rendre malade et donc d’en crever avant qu’un taré se fasse sauter à côté de moi. Et puis voilà statistiquement j’ai plus de chance de me prendre un pot de fleur sur le coin de la tête que de croiser un terroriste. Alors je vais vivre, profiter de mes proches, mais avec quelques réserves sur certains évènements.
Je ne sais pas ce que vous pensez, il y aura des avis différents. Et c’est bien normal, en tout cas de mon côté j’enclenche mon instinct de préservation !
signature mathilde chamallow addict
Article précédent Article suivant

Tu pourrais aussi aimer lire

Pas de commentaire

Laisse une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.