PHOTO-ACCUEIL_BLOG_douleur
Humeur, Maternité

Stop à la normalisation de la douleur chez la femme (Cytotec)

Tu te dis mais c’est quoi ce titre ? Je vais tout te dire. Si tu me suis depuis longtemps, depuis presque le début du blog tu sais que j’ai créé ce blog comme un journal, pour évacuer mes moment difficiles suite à accouchement de mon premier enfant. Et récemment j’ai lu que le Cytotec allait être retiré du marché en mars 2018. Tu te dis quel rapport ? J’y viens.

douleur femme
LE MEDICAMENT
Le Cytotec est un médicament utilisé lors d’IVG et lors de déclenchement d’accouchements. Jusque là tu te dis rien de bizarre, moi non plus. Sauf que en lisant cet article je découvre que le Cytotec n’est pas du tout un médicament créé pour déclencher les accouchements mais que c’est un médicament contre l’ulcère de l’estomac, WTF.
Près de 80 % des prescriptions concernent d’ailleurs un usage gynécologique. Et tu sais quoi ; pour cette utilisation, le laboratoire n’a jamais reçu d’autorisation de mise sur le marché de la part des autorités françaises.

“En février 2013, l’Agence Nationale des Produits de Santé et du Médicament alertait déjà  les professionnels de santé sur les risques liés à un tel détournement:

“Dans le déclenchement de l’accouchement à partir de 37 semaines d’aménorrhée, le recours à des spécialités non autorisées, quelle que soit la voie d’administration, fait courir des risques graves à la mère et à l’enfant. En effet, des effets indésirables graves ont été rapportés avec une utilisation de Cytotec dans le déclenchement du travail comme la survenue de rupture utérine, d’hémorragies ou d’anomalies du rythme cardiaque fœtal.”” Lu ici

Tu vois déjà le truc bizarre. En 2013 l’agence du médicament avait mis en garde contre les risques graves pour la mère et l’enfant (rupture utérine, hémorragie, difficulté de respiration pour l’enfant…) contre l’usage DETOURNE et le surdosage de ce médicament.

Ce médicament est donc utilisé librement en gynécologie pour expulser ton merdeux-chéri de ton utérus tu vois ? Alors je dis pas qu’en cas de danger pour le foetus il ne faut pas agir. Mais voilà il existe un médicament fait pour ça. Un médicament pour déclencher les accouchements, mais il coûte plus cher, alors on te le donne pas. Moi ce que je me demande c’est pourquoi on ne nous dit pas je vais te filer un médoc qui sert à autre chose il en existe un autre si tu veux tu peux le prendre mais c’est toi qui raque. Pourquoi on n’a pas le choix ? C’est notre corps, notre enfant. Mais voilà t’es pas seule, y’a plein d’autre baleine à terme et ils n’ont pas que ça à faire que de te parler de la pluie et du beau temps ! Tu vois des accouchements ils en traitent à la pelle et tes séquelles physiques et psychologiques c’est bien le cadet de leurs soucis. Une fois que t’es barrée tu laisses un lit disponible c’est tout ! (Et si une personne n’est pas d’accord avec mon ressenti, alors qu’elle se demande comment j’en arrive là, à parler comme ça…)

Surtout ce que je veux dire avec tout ça c’est que le déclenchement artificiel est un traumatisme pour le corps physique et psychologique.

MA LIFE EN 1 MINUTE CHRONO

douleur femmeMoi à mon accouchement !

Pour faire vite mon accouchement sous Cytotec c’est 5h de contractions non-stop, sans pause donc impossible de reprendre mon souffle donc pertes de connaissance. J’ai passé des heures à vomir à cause de la douleur et je ne suis pas douillette. Je ne pouvais pas bouger, pas me lever, tout mon corps était endolorit. Quand j’ai enfin eu la péridurale après 5h d’attente j’ai dormi sans savoir ce qu’il s’est passé. A mon réveil j’ai dû pousser encore sauf que malgré le contractions le bébé ne sortait pas, elles sont dû tirer le bébé (d’ailleurs tu vois comment j’écris “le bébé”, j’arrive pas à l’assimiler à mon fils même 7 ans, 11 mois et 20 jours après ! J’ai totalement déconnecté de ce moment) pendant que l’autre s’appuyait de tout son poids sur mon ventre. Je garde l’image de l’infirmière qui n’avait pas les pieds qui touchent le sol ! Quand enfin il est sorti elle me l’a posé sur le ventre quelques secondes, j’ai été frappée par sa couleur violette, elle me l’a reprit et emmené pour lui donner de l’oxygène, le seul souvenir que j’ai de mon bébé en salle d’accouchement c’est celle d’un bébé mort ! Il était flasque, violet, ne bougeait pas. J’ai pensé il est mort. Puis il a doucement levé la tête et elle me l’a repris car il ne pleurait pas. Je me souviens avoir vu la salle d’accouchement avec du sang partout sur les draps et par terre, voir l’infirmière passer la serpillère, entendre enfin mon fils pleurer, c’est marrant parce que sans le voir, il était dans une autre salle j’ai su que c’était lui et mon mari me l’a confirmé. Et après trou noir. Aucun idée de ce qu’il s’est passé, de quand je suis arrivée dans ma chambre, de quand on m’a rendu mon bébé. A mon réveil il était dans son lit tout habillé. J’ai rien compris. J’ai une partie de ma vie effacée et avec ce souvenir traumatisant d’accouchement.

Ensuite je l’ai très mal vécu, dépression post-partum, lien difficile à mettre en place avec mon fils pendant plus d’un an, envie de tout quitter… Tu peux lire ici si t’es motivé-e !
Ici je te parle de la dépression post-partum

SOUFFRANCES PHYSIQUES ET PSYCHOLOGIQUES
Concernant ce Cytotec on en connait les effets secondaires, enfin on ne m’en a jamais parlé avant de me le donner. Tu trouves ça normal toi ? Quand tu vas accoucher tu fais une confiance absolue dans le personnel médical, ils vont quand même aller jusque DANS ton corps et faire naître ton bébé.

Donc tout ces effets secondaires et INDESIRABLES on ne m’en a jamais parlé. Et alors c’est pour ton bien et celui de ton bébé alors tu la fermes et tu acceptes. Lors des IVG, je ne savais pas qu’on utilisait aussi ce médicament et plusieurs témoignages proches m’ont fait halluciner, les filles ont dû “expluser” avec ce médicament, seule, ce foetus ou bébé selon leur choix et leurs raisons dans des conditions atroces, hémorragies, vomissements… La douleur, tu ne peux même pas l’imaginer. Ton corps te lâche, tu ne répond plus de rien. La plupart du temps tu es chez toi, tu souffres seule, te demandes de l’aide on te répond que c’est normal se sont les effets secondaires. A la maternité quand tu accouches on te dit rien sur cette saloperie de Cytotec, de toute façon accoucher ça fait mal, c’est normal, tu es une femme donc tu la fermes si tu veux ton rejeton !

LA SOUFFRANCE CHEZ LA FEMME
Ca commence tôt, quand tu as tes règles, tu souffres, mais on te dit que c’est normal, alors tu acceptes, quand tu es enceinte tu souffres mais c’est pour ton bébé, quand tu accouches tu souffres mais c’est encore pour ton bébé, on passe sous silence les souffrances et la douleur chez la femme sous prétexte que c’est normal. T’es une femme tu vas souffrir toute la vie pendant tes règles, quand tu donneras la vie, dans les moments difficiles, quand tu iras chez le gynécologue faire tes frottis, faire tes touchers vaginaux, quand tu auras ta ménopause. Sauf que je vais te dire, je ne suis pas d’accord. On tolère la souffrance physique, la femme à l’habitude d’avoir mal est-ce qu’une raison pour la laisser seule avec ça ? T’imagines tout ce qu’on te matraque depuis que t’as 10 ans, tout ce qu’on te fait accepter ?? T’es ok avec ça ?

PETIT FLASHBACK
Pour te dire, j’ai accouché par césarienne du second. J’ai mis 6 ans à faire un travail sur moi pour accepter d’accoucher de d’élever un autre enfant. J’avais trop peur de l’accouchement, peur de revivre ces premières années catastrophiques.
Ici mon article sur la césarienne. Mais j’ai changé de gynécologue et de maternité. J’ai un médecin d’une gentillesse étonnante quand je vois comment on nous traite dans les hôpitaux. Pas de communication, pas d’explications, on est baladé d’un service à l’autre et là je parle de maternité comme des autres hôpitaux. Restrictions, stress ok mais ça n’excuse pas tout.

La violence psychologique fait plus de dégâts que la violence physique.

douleur femme
Une césarienne c’est pas non plus le rêve idéal d’un accouchement, mais les explications de mon médecin, sa bienveillance, car c’est ça qu’on n’a pas, la BIENVEILLANCE ! Tout m’a mise en confiance. Bien que le bébé ne se retourne pas, bien que lors de ma césarienne je me sois sentie mal, bien que j’ai failli tourner de l’oeil, qu’on m’ait fait une ouverture dans le ventre de plus de 10 cm, bien que j’ai été séparée de mon fils en salle de réveil pendant des heures, bien que j’ai été mal piquée au ventre quelques jours après et que j’ai eu un nerf touché qui m’a fait souffrir des semaines, malgré tout ça, mon second accouchement était parfait pour moi. J’ai été écoutée, comprise, accompagnée, j’ai pas moins souffert dans mon corps (enfin si j’ai pas eu le Cytotec !) mais je veux dire c’était pas moins risqué mais j’en garde un souvenir parfait ! J’ai été entourée d’une équipe bienveillante. A aucun moment on a NORMALISE la douleur chez la femme. Il est d’ailleurs bon de souligner qu’en 9 mois de grossesse je n’ai un qu’un seul toucher vaginal. Lors de ma première grossesse c’était à chaque rendez-vous. Alors on fait confiance, on subit, car non se prendre des doigts bien profond n’est pas un luxe.

CONCLUSION
Souffrir n’est pas normal, encore moins psychologiquement. On ne doit pas l’accepter comme une norme car on est une femme et nous le faire accepter par des conditions de types c’est pour ton bien, c’est pour ton enfant. On peut éviter des souffrances et si ce n’est pas le cas on peut aider la personne à les accepter et non à les prendre en pleine face.

TEMOIGNAGES
Si c’est possible pour toi et que tu te reconnais ou que tu voudrais partager avec moi ton expérience j’aimerais vraiment avoir ton retour. Si tu as souffert de ton accouchement, si tu as eu une sale expérience avec le Cytotec, si on t’as balancé que ta douleur on s’en fout, si on t’as maltraitée psychologiquement ou/et physiquement, si t’es un papa et que t’en as aussi bavé partage !!

LECTURE
A lire : L’article dans le 20 minutes
L’article dans Le Monde
Celui du Figaro (juste hallucinant !)
Le site de l’Association Timéo, bébé né sous Cytotec et handicapé suite à ça.




signature mathilde chamallow addict
Article précédent Article suivant

Tu pourrais aussi aimer lire

6 Commentaires

  • Répondre ManueB à

    alors moi mes deux grossesses et accouchements se sont super bien passés…..

    ce que tu racontes fait peur…

    manue 🙂

    • Répondre Mathilde Cherry Fizz à

      Ca doit aussi dépendre de la période. Les hôpitaux maintenant c’est plus du tout comme avant…

  • Répondre G. à

    Amen. Tu connais déjà mon expérience : traumatisante. Hémorragie, pompiers et urgences…
    Tout ça pour une histoire de médicament utilisé plutôt que son équivalent pour une histoire d’économies…

    • Répondre Mathilde Cherry Fizz à

      🙁 franchement… et je te dis t’es pas la seule et les gens s’en foutent ! Pour l’autre cas les médecins n’ont même pas voulu se déplacer !

      • Répondre G. à

        Fallait que je repasse pour te raconter la meilleure. Même quand on fait une hémorragie après prise de cytotec, et même quand le corps médical le sait et alors que les médias ont innondé tout le monde sur l’arrêt en mars 2018, bah il est encore proposé et avec force de conviction. J’y ai eu droit encore ce matin. J’ai aimé quand on m’a vendu ça avec un “on va laisser faire la nature” et vous prendrez aussi du cytotec madame. J’ai refusé. Ils ont retenté. J’ai re-refusé. Et c’était cytotec, lui, avec son petit nom qui fait qu’il coûte moins cher, et pas son équivalent légal qui lui coûte 3 fois +. Enfin bon, l’un ou l’autre, vu ce qu’il provoque, j’aurais refusé aussi.
        Tout ça en centre hospitalier de pointe en région parisienne, en 2017. Flippant.

        • Répondre Mathilde Cherry Fizz à

          Ma pauvre… C’est vraiment hallucinant. On croit rêver. T’as bien raison faut pas prendre cette merde !

    Laisse une réponse