Famille, Humeur

Un mois d’allaitement : le bilan

Où le jour où mes seins sont tombés dans le domaine public !

Je ne pensais pas vraiment allaiter. Quand on m’a demandé ce que je voulais faire avant la naissance j’ai répondu ce que lui voudra (le bébé). Comment s’avancer sur des choses qu’on ne maîtrise pas ?

Pour mon premier garçon il a décidé qu’allaiter ne serait pas à son goût. Ayant besoin rapidement de reprendre des forces après sa naissance, le temps que la lactation se mette en place il avait déjà des biberons pour pouvoir sortir de la maternité. Je suis donc rentrée avant la montée de lait et je n’ai pas su comment faire. J’ai tout stoppé !
Je ne suis pas du tout pro allaitement, d’ailleurs à la base je suis plutôt pas fan du tout de l’allaitement !! Je ne ferai jamais partie d’un groupe d’allaitement, je ne jugerai jamais une mère qui n’allaite pas. Mon premier a été nourrit au biberon n’est pas plus ni moins malade qu’un autre.

 

Sous prétexte qu’allaiter est ce qui est normal, naturel alors les gens qui ne le font pas ne sont pas normaux ?
Accoucher c’est naturel (sérieux ?) on va pas pour autant renier la péridurale !
Bref, il existe différentes possibilités et l’avantage c’est qu’on est libre de faire ce qu’on veut et même que parfois les gens n’ont pas le choix !
J’ai gardé en souvenir que le lait en poudre c’était galère : Trouver le bon lait que bébé tolère, préparer les biberons en poudre à la maison, en déplacement, dans la voiture, dans les magasins… Le lait ne se garde pas du tout et sent vraiment pas bon au bout d’un petit moment.

 

Puis j’ai pensé au côté pratique de l’allaitement mais je voulais le beurre et l’argent du beurre ! Allaiter et tirer mon lait pour que papa donne des biberons sans moi. Et franchement ça a fonctionné dès le début ! Je ne vous cache pas que j’ai du mal à donner un biberon moi-même, il n’est pas fou ! Il sait très bien que moi je suis maman-nichons 😉
Je tire mon lait, je l’ai beaucoup tiré au début puis ca s’est régulé tout seul en fonction de la demande du bébé. Après j’ai besoin qu’il vienne téter toutes les 3/4h max sinon ça fait super mal et les seins sont pleins !!
Les points positifs :
On peut le nourrir partout ! Il a faim ? Pas de souci il mange. Pas d’attente, pas de trucs à emporter pour faire des biberons, pas de chauffage… C’est vraiment une liberté ! La nuit hop, au lit il mange et tant pis si je me rendors avec lui dans les bras.
Le côté négatif :
Avoir les seins qui fuient ! Gonflés, sous pressions
Ne pas pouvoir s’absenter longtemps ou devoir emmener de quoi tirer le lait. Porter des fringues et soutifs d’allaitement…
Ne pas consommer d’alcool !! Au moins on ne grossis pas !
Je ne sais pas combien de temps ça va durer c’est pour ça qu’un mois c’est déjà top ! Je suis en congés encore 1 mois 1/2 mais je n’ai pas de crèche avant janvier; donc je pense continuer tant que ça se passe bien.
C’est vrai qu’un début on se demande comment passer du côté attribut sexuel au moyen de nourrir son bébé, je me suis aussi posé les questions ; ça fait quoi d’allaiter dehors ? Face à des gens ? Face à mon mari ? Il va penser quoi ? A la base c’étaient à lui ca 🙂 et moi ca fait quoi de voir un bébé ici ? Bah en fait ça se fait naturellement, le bébé est là, il y est bien, on ne se pose plus de questions ! C’est naturel et c’est ça qui est bien !
signature mathilde chamallow addict
Article précédent Article suivant

Tu pourrais aussi aimer lire

2 Commentaires

  • Répondre Bébé Citrouille à

    Ah super que ça se passe bien, quand on a envie, comme tu dis ça devient juste une chose naturel. Et t'inquiète ça va aller de mieux en mieux niveau fuite ^^

  • Laisse une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.